• Accueil
  • PAC
  • Programmes
        Société civile
        Diamants de guerre
          FAQ
          Kimberley
          Conférences
  • Publications de PAC
  • Nouvelles
  • Afrique - Enjeux
  • Afrique - Liens
  • Festival du film
  • Appuyez-nous
  • Contactez PAC
  •  POINT DE MIRE
    Les diamants et la sécurité humaine
    La recherche, l'éducation et le plaidoyer visant à mettre un terme aux diamants de guerre en Afrique.

    Les diamants et la sécurité humaine Print E-mail
     
    Les diamants de guerre – utilisés par des armées rebelles pour acheter des armes – constituent un grave problème de sécurité humaine à l’échelle internationale. Ils ont contribué à la mort de centaines de milliers de personnes au cours de la dernière décennie, surtout en Angola, en Sierra Leone et en République démocratique du Congo (RDC), mais aussi en Guinée, au Liberia et ailleurs. Ces diamants ont alimenté des guerres; ils ont engendré des déplacements massifs de civils et la destruction de pays tout entiers. Ils ont tiré parti du beaucoup plus vaste trafic des diamants illicites qui sont utilisés pour blanchir des capitaux et frauder le fisc ou qui sont tout simplement volés à leurs propriétaires légitimes. Bien que les diamants de guerre ne représentent qu’une faible proportion de l’ensemble du commerce des diamants, les diamants illicites représentent jusqu’à 20 p. 100 de la production mondiale annuelle. Ce niveau d’illégalité crée l’occasion et ouvre la voie aux diamants de guerre; peu importe comment se dérouleront les conflits en cours, cette illégalité continuera de menacer la paix et la stabilité en Afrique, à moins qu’on y mette un terme.

    Depuis 1999, Partenariat Afrique Canada exécute un programme de recherche stratégique, d’éducation, de publication et de plaidoyer pour veiller à ce que l’industrie internationale du diamant fonctionne en toute légalité et de manière transparente, et qu’elle profite en premier lieu aux pays dont proviennent les diamants afin de favoriser plutôt que d’entraver un développement durable à long terme. Grâce à ses programmes, PAC engage l’industrie du diamant, les gouvernements et la société civile, en Afrique et ailleurs, dans des discussions et des interventions qui permettront aux diamants de favoriser davantage le développement, surtout dans les pays qui émergent d’un conflit.PAC a publié des documents hors série au sujet de l'industrie du diamant en Afrique, au Canada et en Inde et publie un bulletin trimestriel au sujet de l'effort international visant à mettre fin aux conflits reliés aux diamants.

    PAC est un membre actif du Processus de Kimberley, un processus prescrit par les Nations Unies auquel participent des gouvernements, l’industrie du diamant et des organisations non gouvernementales, et qui a mis au point un système international de certification des diamants bruts. PAC fait partie d’un réseau d’organisations non gouvernementales en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord qui cherchent à mettre un terme aux conflits reliés aux diamants. En Afrique, PAC collabore avec des réseaux nationaux d’ONG en Sierra Leone et en République démocratique du Congo qui coordonnent des programmes nationaux d’éducation, de recherche et de revendication visant à instaurer une meilleure gestion des secteurs des mines et de l’extraction des ressources naturelles, et à en faire profiter davantage la collectivité.





    Powered by Mambo Open Source   |   Design and integration by SUM Incorporated