PAC: human rights, human security, sustainable development Canadian and African civil society organizations working together on issues of human rights, human security and sustainable development Partnership Africa Canada
PAC Ressources Activités human rights, human security, sustainable development accueil English
 
Afrique et le G8

Sécurité Humaine et Diamants

Sierra Leone

Somalie

Soudan

Couleurs d'Afrique Festival de Cinéma d'Ottawa

 

 

 

L'Afrique et le G8

L'Afrique est à la croisée des chemins. Après des années de marginalisation, de déclin économique et de conflits, les dirigeants de l'Afrique relèvent le défi. Certains des dirigeants politiques les plus importants de l'Afrique ont récemment lancé une réévaluation en profondeur de la crise qui frappe actuellement l'Afrique et proposent une nouvelle relation avec le reste du monde. L'Organisation de l'unité africaine (OUA) a donné son aval à la Nouvelle initiative africaine en juillet 2001, au cours de sa réunion à Lusaka, en Zambie. À leur réunion de Gênes, en juillet 2001, les dirigeants du G8 ont convenu de travailler en partenariat pour appuyer les thèmes clés de la Nouvelle initiative africaine. Grâce à l'invitation du premier ministre Chrétien de mettre l'Afrique à l'ordre du jour de la prochaine réunion du G8 au Canada, en juin 2002, il survient une excellente occasion d'aider le Canada et le monde à réagir à la Nouvelle initiative africaine.

Partenariat Afrique Canada collabore avec plusieurs organisations pour lancer un processus de consultation et de mobilisation au cours de la période menant à la réunion du G8, en 2002, et à la session des Nations Unies sur l'Afrique, en septembre 2002. Au cours de l'année à venir, nous appuierons une démarche participative de consultation et de mobilisation, au Canada et en Afrique, pour nous renseigner au sujet du programme de relance de l'Afrique, susciter l'appui du public, et mobiliser les médias et les principaux décideurs des gouvernements à l'égard des questions d'importance pour le développement et la relance de l'Afrique.

On trouvera davantage de renseignements à la page L'Afrique et le G8 .

La sécurité humaine et le commerce international des diamants en Afrique

Les diamants sont au cœur de l'économie de guerre dans plusieurs pays d'Afrique, alimentant les conflits et motivant ceux qui profitent de la poursuite de la guerre. Tant que les régions diamantifères et le commerce des diamants ne seront pas à nouveau sous l'emprise des pouvoirs légitimes et gérés de manière responsable et légale, on ne saurait espérer une paix durable ou une amélioration de la sécurité humaine et du niveau de vie des populations dans les régions touchées. PAC collabore avec plusieurs organisations dans le cadre d'un programme de recherche-action qui a pour but de veiller à ce que l'industrie internationale du diamant fonctionne en toute légalité, ouvertement et pour le bien avant tout des pays d'où proviennent les diamants, afin qu'elle devienne un atout pour un développement pacifique à long terme plutôt qu'une entrave.

On trouvera davantage de renseignements sur cette question à la section Sécurité humaine et commerce international des diamants en Afrique de ce site web.

Sierra Leone

La Sierra Leone est accablée par la guerre depuis 1991. Bien que les rebelles du Revolutionary United Front (RUF) aient, au départ, prétendu qu'ils avaient déclaré la guerre pour destituer un gouvernement unipartite corrompu et répressif, le RUF s'est rapidement fait connaître pour le recrutement brutal et forcé d'enfants-soldats, le pillage des collectivités rurales et la terreur exercée contre les civils au moyen, par exemple, de l'amputation des membres et du viol systématique. Les estimations des morts dues à la guerre depuis 1991 atteignent 75 000. Environ la moitié des 4,5 millions d'habitants ont été déplacés à l'intérieur du pays ou se sont réfugiés à l'extérieur. À l'heure actuelle, les forces rebelles, composées surtout par le RUF, occupent encore une bonne partie du nord et de l'est de la Sierra Leone, y compris le district de Kono, riche en diamants. Au cours des dernières années, le contrôle des zones diamantifères de la Sierra Leone et l'aptitude des diverses factions à échanger des diamants pour des armes, de la formation et du matériel ont été un facteur décisif dans la guerre. Le Libéria a été la principale voie d'acheminement des diamants de contrebande de la Sierra Leone vers les marchés mondiaux. Il a également servi de refuge aux combattants du RUF, a été un partisan diplomatique et militaire du RUF, et a servi de point de transit pour les livraisons d'armes. PAC a fait campagne, avec plusieurs organisations, pour attirer l'attention sur le conflit en Sierra Leone ainsi que sur le rôle joué par le commerce des diamants pour alimenter ce conflit et d'autres encore.

On trouvera des renseignements supplémentaires au sujet de ces questions dans la section Ressources, à l'aide du terme clé « Sierra Leone ».

Somalie

Une bonne partie du monde doit penser que la Somalie a cessé d'exister comme pays. Toutes les missions diplomatiques y ont été fermées et bien que certains programmes d'aide de l'ONU y fonctionnent toujours de manière restreinte, les donateurs bilatéraux ont essentiellement oublié la Somalie. Les guides de voyage respectés et les sites web de renseignements touristiques affichent de sinistres avertissements à l'intention des éventuels voyageurs et les grandes sociétés aériennes ne comptent plus la Somalie parmi leurs destinations. Il est même impossible d'écrire à des amis et à des parents en Somalie, car les liens postaux ont été rompus. La Somalie, semble-t-il, est un pays qu'une bonne partie de la communauté internationale a placé en quarantaine.

PAC a collaboré avec le Somali-Canadian Institute for Research and Development dans le cadre de plusieurs initiatives visant à remettre en question les hypothèses qui sous-tendent ces politiques internationales (particulièrement dans leurs rapports avec la Somalie du Nord) et demande qu'on mette un terme à la quarantaine qui frappe la Somalie. La coalition préconise plutôt un resserrement des liens internationaux dans le but de consolider les régions pacifiques et d'appuyer les structures politiques nationales et régionales naissantes.

On trouvera davantage de renseignements sur cette question à la section Ressources , à l'aide du mot clé
« Somalie ».

Soudan

Le Soudan connaît des conflits depuis son indépendance de l'administration coloniale britannique en 1956. Une série de coups d'État militaires ont interrompu de brèves phases de démocratie. Les factions armées dans le sud du Soudan ont lutté pour obtenir une plus grande autonomie, sinon l'indépendance totale. Un coup d'État, en 1989, a permis au gouvernement NIF islamique de prendre le pouvoir, ce qui annonçait un durcissement des positions et un accroissement des violations des droits de la personne partout au Soudan, particulièrement de la part du gouvernement du pays et de ses alliés locaux. Au cours des années 1990, on a été témoin de tentatives renouvelées, au niveau international, en vue d'aider à résoudre les conflits au Soudan. À l'heure actuelle, le processus de paix régional, sous l'égide de l'IGAD, demeure le meilleur espoir d'une solution globale. Les progrès sont toutefois lents et il existe une initiative parallèle égypto–libienne. Entre temps, les conflits se poursuivent et les urgences humanitaires sont fréquentes. PAC collabore avec diverses ONG pour faire porter l'attention sur la situation au Soudan et pour renforcer le processus de paix.

On trouvera davantage de renseignements sur cette question à la section Ressource, à l'aide du mot clé
« Soudan ».

Festival du film d'Ottawa Couleurs d'Afrique

Il est regrettable que très peu de films africains soient présentés dans les cinémas ou à la télévision au Canada. Et pourtant, le cinéma africain est très dynamique; depuis 20 ou 30 ans, il a produit de grands réalisateurs, particulièrement dans les pays francophones de l'Afrique de l'Ouest et de l'Afrique du Nord. D'importants festivals du film africain ont lieu périodiquement en Afrique et en Europe ainsi que dans certaines régions de l'Amérique du Nord. Un festival très couru de films africains et créoles – Vues d'Afrique – a lieu à Montréal en avril de chaque année. PAC s'est associé à plusieurs ONG ayant leur siège à Ottawa pour organiser le premier festival du film Couleurs d'Afrique à Ottawa, en avril 2001, en collaboration avec Vues d'Afrique. Durant quatre jours, huit récents films ont été projetés, y compris quatre longs métrages. Trois des réalisateurs africains étaient sur place pour discuter avec un nombreux public de leurs films et des questions qu'ils soulèvent. Le but du festival Couleurs d'Afrique est essentiellement éducatif; il vise à sensibiliser les Canadiens et les membres des médias canadiens aux réalités africaines. Il est organisé par des organisations non gouvernementales qui entretiennent des liens étroits avec l'Afrique par l'entremise d'initiatives de collaboration au développement. Le fait de rejoindre les gens par le cinéma est une excellente façon d'atteindre ce but, particulièrement lorsque les films sont réalisés en Afrique par des Africains et lorsque certains des réalisateurs africains peuvent venir discuter de leur travail avec le public et les médias.

On trouvera davantage de renseignements sur cet événement à la section Ressources, à l'aide du terme clé « Festival du film ».

ˆ haut de page

accueil || english
contactez-nous
  PAC || Ressources || Activités || PACRES