• Accueil
  • PAC
  • Programmes
  • Publications de PAC
        Diamants de guerre
          Autres facettes
        Autres publications
        Rapports annuels
        Communiqués de presse
  • Nouvelles
  • Afrique - Enjeux
  • Afrique - Liens
  • Festival du film
  • Appuyez-nous
  • Contactez PAC
  •  POINT DE MIRE
    Les diamants et la sécurité humaine
    La recherche, l'éducation et le plaidoyer visant à mettre un terme aux diamants de guerre en Afrique.

    Les diamants et la sécurité humaine Print E-mail
     
    Autres facettes
    Le Projet sur les diamants et la sécurité humaine publie Autres facettes, un bulletin périodique au sujet de l'effort international visant à mettre fin aux conflits reliés aux diamants.


    Les publications suivantes du projet Diamants et la Sécurité humaine sonts disponibles en version imprimée pour 7.00$C ou 5.00$US auprès de Partenariat Afrique Canada.

    Documents hors série

    10. Brillantes paroles, actions sans éclat: La responsabilité sociale des entreprises dans l'industrie du diamant, Ian Smillie, juin 2003, 16 pages.
    Il faut encore beaucoup de travail à mettre un terme au phénomène des diamants de guerre, maintenant et à l'avenir. Ce rapport fait valoir que la responsabilité sociale des entreprises dans l'industrie du diamant n'a rien à voir avec les dons de charité; il s'agit plutôt de la façon dont les entreprises du secteur privé peuvent aider à empêcher la corruption, l'effondrement de l'État et les conflits.

    9. L'Afrique de l'Ouest: Entre pierres et étincelles. L'économie politique des diamants et la déstablisation régionale, Lansana Gberie, mai 2003. 16 pages.
    Fait état des flambées incessantes de violence armée dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest, en mettant en évidence le rôle des diamants et leur influence. Conclut avec des recommendations à l'intention du Conseil de sécurité de l'ONU et du Processus de Kimberley.


    8. Les diamants en République cenetrafricaine : Commerce, évaluation et blanchiment, Christian Dietrich, janvier 2003, 8 pages.
    Discussion de la forte probabilié que des diamants de guerre provenant de la République démocratique du Congo et d’ailleurs soient blanchis en République centrafricaine. Le rapport fait des recommendations adressées au gouvernement de la RCA et au Processus de Kimberley.


    7. Ici? Jamais de la vie. Succès, suffisance et suspicion au sein de l'industrie indienne du diamant, Vinod Kurian, décembre 2002, 16 pages.
    Investigation de l'industrie indienne du diamant, le plus grand centre de transformation de diamants au monde. Bien que le rapport ne présente aucune preuve de la présence de diamants de guerre en Inde, l'industrie indienne du diamant - comme d'autres - doit assurer que des mécanismes effectifs soient mis en place afin de mettre fins aux diamants de guerre.


    6. Guerre et paix en Sierra Leone: les diamants, la corruption et la filière libanaise, Lansana Gberie, novembre 2002, 28 pages.
    Analyse de la situation en Sierra Leone, en ce qui concerne l'industrie du diamant, depuis l’intervention des Nations Unies en 2000 et examination du rôle que joue la communauté libanaise de la Sierra Leone dans l'industrie du diamant.


    5. Le Processus de Kimberley : Les arguments en faveur d'une surveillance adéquate, Ian Smillie, septembre 2002, 24 pages.
    Évaluation de l'efficacité du système de certification des diamants bruts du Processus de Kimberley à arrêter le commerce des diamants de guerre. Le rapport conclut que sans une surveillance périodique indépendente de tous les mécanismes de surveillance nationaux, le Processus de Kimberley inspirera un faux sentiment de sécurité, ce qui, en bout de ligne, fera courir un risque à l'ensemble de l'industrie du diamant.


    4. Monnaie forte : L'économie criminalisée des diamants dans la République démocratique du Congo et les pays voisins, Christian Dietrich, juin 2002, 70 pages (disponible aussi en résumé)
    Ce rapport établit un lien entre les guerres en Angola et au Congo, ainsi que d'autres conflits en Afrique centrale et le vaste commerce illicite des diamants de guerre. Conclut avec les recommendations aux gouvernements de la région, aux bailleurs de fonds, aux Nations Unies et au Processus de Kimberley.



    3. Les diamants : Éternels our providentiels? L'impact économique des diamants en Afrique australe, Ralph Hazleton, mars 2002, 24 pages.
    Ce rapport examine dans quelle mesure les diamants contribuent au développement en Afrique du Sud, en Namibie et au Botswana, des pays qui ont été les plus ardents défenseurs des “ diamants de la prospérité ” et des “ diamants pour le développement ”. Le rapport a provoqué des commentaires des lectures (en anglais seulement).


    2. Un éclat dans la glace : Bénéfices, protection et réglementation dans l'industries canadienne du diamant, Ian Smillie, janvier 2002, 20 pages.
    Rapport sur la nouvelle industrie canadienne du diamant, surtout aux Territoires du Nord-Ouest. L'étude décrit les éléments de l'expérience canadienne en matière des diamants susceptibles à être utiles à d'autres pays et examine l'état de préparation du Canada à l'égard du système international de certification. Le rapport conclut avec des recommendations à l'intention des gouvernements au Canada.


    1. Déstabaliser la Guinée : les diamants, Charles Taylor et la possibilité d'une catastrophe humanitaire de plus grande envergure, Lansana Gberie, octobre 2001, 16 pages.
    Présente le développement de l'industrie guinéenne du diamant, traite des attaques dévastarices lancées contre la Guinée par les rebelles sierra-léoniens en 2000 et 2001 et soutient que l'objectif s'inscrivait dans un stratagème plus vaste visant à déstabiliser la région et à donner suite aux ambitions économiques régionales du président du Libéria, Charles Taylor.


    Le cœur du problème – La Sierra Leone, les diamants et la sécurité humaine, Ian Smillie, Lansana Gberie, Ralph Hazleton, janvier 2000, 14 pages. (Le rapport complet n'existe qu'en anglais, en format électronique.)
    Cette étude de l'industrie du diamant en Sierra Leone et de ses filières internationales démontre le rôle charnière joué par les diamants dans le violent conflit qui faisait rage en Sierra Leone. Les rebelles du RUF ont vendu des diamants afin d'acheter des armes et des drogues, par l'entremise du contrabande au Libéria et aux autres pays de la région. Le rapport décrit l'industrie du diamant en Sierra Leone ainsi que la chaîne d'intermédiaires entre le mineur et le joaillier, telle qu'elle existait au début de 2000. Beaucoup de choses ont changé depuis lors, en partie à cause de ce rapport ainsi que du travail de nombreux particuliers, organisations et gouvernements intéressés.

    Powered by Mambo Open Source   |   Design and integration by SUM Incorporated