• Accueil
  • PAC
  • Programmes
  • Publications de PAC
  • Nouvelles
  • Afrique - Enjeux
  • Afrique - Liens
  • Festival du film
  • Appuyez-nous
  • Contactez PAC
  •  POINT DE MIRE
    Les diamants et la sécurité humaine
    La recherche, l'éducation et le plaidoyer visant à mettre un terme aux diamants de guerre en Afrique.

    Mise en candidature conjointe pour le Prix Nobel de la Paix 2003 Print E-mail
    31 Jul 2003
    Le 19 mars 2002, Global Witness et Partenariat Afrique Canada ont été mis en nomination pour le Prix Nobel de la paix 2003. La candidature a été présentée par Tony P. Hall et Frank R. Wolf, membres du Congrès des États-Unis, ainsi que par le sénateur américain Patrick Leahy, pour les efforts qu’ont déployés les deux organisations afin de mettre un terme au commerce des « diamants de guerre ».

    Dans leur lettre de proposition de candidature, les députés Hall et Wolf et le sénateur Leahy disent, entre autres : « Nous avons travaillé à la question des diamants de guerre avec un large éventail d’organisations non gouvernementales, avec des dirigeants des industries du diamant et de la bijouterie, avec des journalistes résolus d’attirer l’attention du public sur ce commerce sanglant, et avec d’autres membres du Congrès des États-Unis. Nous avons suivi de près le travail de quelque 35 autres pays qui participaient à la conception et à la mise en œuvre d’un système de contrôle du commerce international des diamants bruts. Nous sommes convaincus que si le but qu’est l’élimination du fléau que sont les diamants de guerre est à notre portée, c’est en grande partie grâce au travail de Partenariat Afrique Canada et de Global Witness. Ces organisations incarnent l’engagement, la créativité et la diligence qui devraient marquer le leadership – que ce soit parmi les groupes de plaidoyer sans but lucratif, les entreprises ou les pays. »

    Les conseils d’administration et le personnel de Global Witness et de Partenariat Afrique Canada sont très honorés par cette nomination. De nombreuses organisations et de nombreuses personnes consacrent désormais de prodigieux efforts au dossier des diamants de guerre – l’industrie du diamant, des douzaines de gouvernements, les médias, des politiciens, des universitaires ainsi que des centaines d’organisations de la société civile. Cette mise en candidature reconnaît qu’ensemble, nous avons accompli d’énormes progrès au cours des derniers mois, particulièrement au sein du Processus de Kimberley. Cependant, le Processus de Kimberley n’est pas encore achevé, et qu’il reste encore beaucoup de travail à faire pour qu’il devienne opérationnel et efficace.

    En bout de ligne, nous ne faisons pas ce travail pour remporter un prix ou conclure des accords. Nous le faisons pour mettre fin à d’horribles guerres en Afrique, qui sont alimentées par les ressources naturelles et par l’apathie qui permet qu’on en fasse le commerce contre des armes et, en bout de ligne, contre des vies humaines. Global Witness et PAC continueront d’effectuer et de coordonner des recherches, un dialogue et des interventions relativement aux diamants de guerre, jusqu’à ce que la question soit réglée de façon satisfaisante.

    Powered by Mambo Open Source   |   Design and integration by SUM Incorporated